Une nouvelle fois partie du coté de la Toscane ! Cette fois à Livourne et Lucques, en passant par Pise,  ces quelques jours ont été à la fois décevants et surprenants. Eh oui, on ne peut pas tomber à chaque fois amoureux des endroits que l »on visite !

Aller on commence par la déception

Livourne n’est pas une ville extrêmement jolie, elle compte quelques monuments à voir mais rien de bien folichon, c’est plus une ville portuaire où d’énormes ferries partent pour les îles et d’autres destinations de la Méditerranée. Les monuments sympas à voir sont la Terrazza Mascagni, une longue promenade pavée noir et blanc avec vue sur la mer, la forteresse datant du XVIème siècle, la statue des 4 Mori qui a pour légende de porter bonheur si on arrive à voir les 4 nez des Messieurs en même temps d’un angle bien précis … Sinon… étant une ville ayant été bombardée pendant la guerre (comme Brest Gast !), Livourne n’a pas le charme connu des villes de la Toscane…

PAR CONTRE !

On y mange vraiment, vraiment, mais vraiment très bien. Aucune déception de ce côté-là, au contraire j’ai mangé les meilleurs plats de poisson et de fruits de mer de toute ma vie, j’en bave encore. Livourne, même si elle est moche, a son propre plat typique appelé le Cacciucco (prononce « Catchiouco« ). Ce plat aux origines antiques est cuisiné avec des écrevisses, seiche, sébaste, pieuvre, cigale, congre, murène, chapon, moules, et autres merveilles marines. Le tout mijoté dans du vin blanc et des tomates, servi avec du pain. Assez lourd, ne prévoyez pas un antipasto avant sinon vous ne finirez jamais. Nous l’avons mangé au Sapore Divino, un petit resto caché avec un personnel très très gentil, ils ont été aux petits soins pour nous deux soirs de suite et nous on préparé spécialement ce plat typique avec amour, car chez eux il n’est cuisiné que sur réservation. Ensuite, comme on avait vu les nez des 4 Mori, tous les endroits où on a mangé étaient absolument fantastiques. En particulier le restaurant Aragosta sur le port, où on aurait mangé à l’infini les pates à la langouste et le calamar frit et d’autres assiettes du style… En prime, vu sur la Vespucci un navire-école militaire construit dans les années 30. Finalement, c’était pas si mal Livourne…

Entre la déception et les super plats de poisson

En gros en plein séjour quoi, le train nous a amené une journée jusqu’à la merveilleuse Lucques (Lucca en italien, ça sonne toujours tellement mieux… mais bon !). En passant 2 heures à Pise car il n’existe pas de train direct Livourne – Lucques. Bref petit tour par Pise : la Piazza dei Miracoli, tour de Pise et tout et tout, avec en prime petit « je me sens mal à cause du soleil » merci aux places sans ombre… m’enfin. Lucques est une ville typique italienne de la Toscane, mignonne, historique, avec ses petites rues et ses bâtiments aux murs oranges et un peu défrichés mais pas trop, tout pour plaire quoi. Une journée c’est trop court pour visiter tout même si la ville est relativement petite, on retiendra la sympathie du chef de l’Osteria da Rosolo, la cathédrale, la beaucoup trop jolie Piazza Amphiteatro qui a gardé la forme ronde d’un amphithéâtre, les murs d’enceinte sur lesquels on peut faire une belle promenade et la tour Guinigi avec ses arbres (je n’y suis pas entrée, pas le temps malheureusement). Pour les mains vertes et les amoureux des plantes, je conseille le jardin botanique ! Journée trop courte donc mais je reviendrai certainement !

En bref, je ne conseille pas Livourne pour sa beauté, il n’y a pas grand chose à voir, si vous vous y arrêtez, restez y manger le fabuleux cacciucco ou autre super plat à base de poissons et fruits de mer, et passez votre chemin. Mais Lucques… ah Lucques…

 

Baci & Abbracci

Publicités