Eh, tu sais quoi ? On va parler de poils ! Enfin presque… J’aime les chats, vraiment beaucoup. J’aime les chats comme les Romains aiment Totti, vous voyez le concept ? Je ne pouvais donc pas manquer de parler de leur présence particulière dans la ville éternelle, c’est même une étape obligatoire !

img_20150416_091707À Rome, un nombre incalculable de chats de gouttière, mais aussi domestiques, ou encore abandonnés se promènent en ville pour le plaisir des passants et des touristes (ou pas, mais moi j’aime !!). Je ne vais pas vous énoncer TOUS les endroits où les voir car même moi je ne les connais pas tous. Par contre, il existe un refuge pour chats, presque un sanctuaire, en plein centre historique de Rome : le site archéologique de Largo di Torre Argentina, situé entre Piazza Venezia et Campo de’ Fiori.

Tout le site est occupé par ces chats qui se dorent la pilule au soleil, se promènent, observent les passants, donnent un coup de patte quand tu les embêtes ou bien qui te fixent dans le blanc des yeux pour un bout de jambon de ton sandwich ou de ta pizza (très perturbant).

Pour la petite histoire, ces boules de poils s’y sont installées lors de la mise en lumière du site archéologique en 1929 et les passants et riverains ont commencé bénévolement à en prendre soin. Le terme Gattare est né, italien qui signifie en italien prendre soin des chats donc (gatto=chat, tu suis ?), et l’association suivra plusieurs années plus tard, dans les années 90. Aujourd’hui, tous les chats sont vaccinés et stérilisés et il est possible d’en adopter également, voici le site officiel de l’association Gatti di Roma.

Le site est le lieu sacré des chats

Pour les amoureux des chats, ce lieu est parfait, ces félins royaux et sacrés, dont certains ont presque fait la guerre tellement ils sont amochés, offrent un vrai spectacle plein de douceur de moustaches et de griffes en plein centre ! Attention quand même de ne pas trop les embêter, il s’agit de chats de gouttière pas toujours domestiqués, certains d’ailleurs ne s’approchent jamais des gens. Il est également possible de descendre dans le refuge, faire un don si vous le souhaitez et vous en approcher pour ceux qui vous laissent faire, ou encore discuter avec les bénévoles et adopter un chaton ! (J’ai des cœurs dans les yeux).

Et eux, de leur antique perchoir, bout de temple, mur, colonne, le tout vieux de 2800 ans, ils nous observent (quand ils ne dorment pas), nous petites gens si inférieure et eux royales boules de poils. Un jour les chats domineront le monde et ils ont déjà commencé au Largo Argentina de Rome.
Voyez par vous-même :

Après tout, c’est là que Jules César ce serait fait assassiner, coïncidence ? Je ne crois pas ! En attendant ils ont le statut de gardien, et ça nous convient très bien !

Sinon, quand même pour information, on peut en voir dans les forums romains, même parfois au Colisée (mais c’est rare), ou encore autour du parc du Celio. Si vous en voyez d’autres faites moi signe, que je rallonge la liste ! Vive l’entraide et les câlins de chat !

Miaou & Miaou

Publicités